Les tendres plaintes de Yoko Ogawa (#7 Japon)

Le sujet ? Une femme frappée et trompée par son mari s’enfuit dans sa maison familiale à la campagne, lieu de villégiature pendant son enfance.

Pour qui ? Pour les amoureux du grand air et du clavecin.

Ce que j’ai aimé ? Cette impression de prendre un bol d’air à la campagne.

Ce que j’ai regretté ? Je me suis ennuyée, j’ai trouvé les personnages non attachant (en dehors du personnage principal), j’ai trouvé le personnage principal rempli de haine. J’ai regretté de ne pas avoir le son !

Ma note : 2/5

Le site de l’éditeur

Publicités

Stupeur et tremblements d’Amélie Nothomb (#2 Belgique/Japon)

Le sujet ? Une belge connaissant plutôt bien la culture japonaise et qui essaie de s’intégrer dans une entreprise japonaise au Japon et humiliante.

Pour qui ? Pour ceux qui souhaitent comprendre ce qu’est le choc culturel. Je ne connais pas le Japon et en même temps pour avoir vécu plusieurs expatriation et travaillé dans une entreprise asiatique, je sais que ça peut être déroutant.

Ce que j’ai aimé ? Le regard toujours positif de l’héroïne dans toutes les situations.

Ce que j’ai regretté ? Je pense que l’humiliation et l’intégration doivent avoir certaines limites dans l’avilissement.

Ma note : 4/5

Le site des livres de poche

 »Pour Sanpei » de Fumiyo Kouno

Le sujet ? Sanpei vient de perdre sa femme et il emménage chez son fils. En fouillant ses affaires, il retrouve un carnet de sa femme lui décrivant comment tout faire tout seul.

Pour qui ? Pour ceux qui veulent partager le quotidien d’un japonais et aiment les histoires de famille.


Ce que j’ai aimé ? Je me suis tres attachée au héros de l’histoire, ses difficultés à surmonter le quotidien et sa motivation à y arriver en partageant sa vie avec sa famille.

Le livre est un manga et se lit comme tel. Ca nous aide à nous plonger dans l’histoire.

Ce que j’ai regretté ? Qu’il n’y ait pas de suite. C’est un peu comme les heros d’une série américaine qui s’arrête, on est déçu.

Ma note : 5/5

Site de l’éditeur